NOM DU SITE
Retour page d'accueil

Méthode de spatialisation du diagnostic sur l'état organique des sols cultivés

Paysage agricole typique du Nord du Loiret (grande Beauce) - A Richer de Forges

A l’échelle de la parcelle, le diagnostic de l’état organique d’un sol cultivé peut être réalisé par un bilan humique en simulant l’effet à long terme du système de culture. Pour gérer l’état organique des sols à l’échelle d’un territoire, notamment face aux sollicitations des filières de valorisation de biomasse, une méthode de spatialisation du bilan humique AMG est conçue et appliquée aux régions de grande culture du département du Loiret.

 

L’évolution à long terme de la teneur en carbone organique est simulée avec le modèle AMG pour chaque combinaison « sol x teneur en carbone médiane x Rotation ». La synthèse des résultats estime la part des surfaces en situation de stockage, d’équilibre et de déstockage du carbone, par unité cartographique de sols (UCS), puis pour le territoire. Les combinaisons à l’origine de ces trois situations sont identifiées.

 

 

Pour établir l’inventaire des combinaisons « Sol x teneur en carbone x Système de culture » présentes sur le territoire, les teneurs en carbone organique des sols sont spatialisées à partir de l’exploitation de la Base de Données Analyse des Terres (BDAT) mise en relation avec les Unités Typologiques de Sols (UTS) du Référentiel Régional Pédologique (RRP) ; les rotations culturales sont reconstituées à partir des données du Registre Parcellaire Graphique sur 4 ans et croisées avec les Unités Cartographiques de Sols du RRP, puis affectées aux UTS selon des règles agronomiques et de distribution des surfaces. Des limites liées aux données et à la méthode utilisées sont mises en évidence.

La méthode est actuellement testée dans des contextes agronomiques différents dans plusieurs territoires de Poitou Charentes.

 

Télécharger les documents

Résumé en 4 pages de la méthode

 

Rapport d'étude complet

 

Poster

Application de la méthode en Poitou Charentes (diaporama)

Poitou-Charentes a testé la méthode d’estimation des stocks de carbone dans les sols et leur évolution mise au point par le RMT Sols et Territoires dans le cadre d’une étude régionale associant la Chambre régionale d’agriculture, la DREAL et la DRAAF, l’ADEME et la région Poitou-Charentes. Les partenaires experts du RMT ont accompagné cette étude conduite par Marion VIGOT.

Pour en savoir plus : contenu de l’étude