NOM DU SITE
Retour page d'accueil

Référentiels sols dans les outils d'aide à la décision, d'évaluation agri-environnementale et les modèles

30% des outils sont en lien avec la fertilisation ou la gestion des matières organiques

Cette étude, entreprend une tentative d'inventaire des outils d’aide à la décision (OAD), des outils d’évaluation agro-environnementale (OEAE) et des modèles nécessitant des données sols. Elle étudie les modes d'utilisation des données sur les sols et analyse les apports possibles des Référentiels Régionaux Pédologiques (RRP) à ces outils.

L’analyse de la cinquantaine d’outils recensés, montre que chaque catégorie d’outil possède une complexité et un besoin de connaissances des sols différents.

• 18 OAD, 21 OEAE et 11 modèles ont été inventoriés. Parmi eux, 1/3 est en relation avec la problématique de la fertilisation ou de la gestion de la matière organique.

• Le niveau parcellaire est l’unité de travail la plus fréquente. Pour cet usage, la résolution spatiale des RRP est insuffisante ; il faut associer des observations locales pour identifier le type de sol et préciser ses caractéristiques.

• 2/3 des outils proposent un choix dans une liste de sols prédéfinie, associée à un ensemble de références pour chaque sol, qui sont des variables d’entrée de l’outil. Le choix dans cette liste est difficile pour un non spécialiste et représente une source d’erreur potentielle, d’autant plus que l’aide au choix n’est pas systématique dans les outils. Dans ce cas, les RRP pourraient contribuer à l’aide au choix à partir de la localisation la plus probable des sols dans les territoires.

Les principaux paramètres descriptifs des sols utilisés dans les outils analysés, classés selon leur fréquence d'usage

Les caractéristiques du sol nécessaires au fonctionnement des outils sont de 3 types (voir figure 1) :

a)      des caractères permanents du sol, renseignés de façon précise dans les tables descriptives au format DONESOL et dont la variabilité dans le type de sol est alors connue ;

b)      des caractères permanents du sol non renseignés (ou très rarement) dans DONESOL (ex : Ks, da, profondeur d’enracinement, réserve utile en eau,…) qui doivent donc être estimés ; ces variables font alors partie des références associées à l’outil ou sont estimées par des fonctions de pédotransfert ;

c)      des caractères variables dans le temps, dans l’espace et fonctions du système de culture (C/N, % MO, % Ntotal, pH, …), non renseignés précisément dans DONESOL, qui doivent être mesurés sur la parcelle, sinon estimés.

 

Une étude détaillée de deux outils et de leur référentiel sol interne a par ailleurs été effectuée, afin de mieux connaître le fonctionnement de ces derniers et de proposer des pistes pour une valorisation des données issues des Référentiels Régionaux Pédologiques. Ces deux outils sont :

-I-PHY, indicateur phytosanitaire, développé par l’INRA  

-Irré-LIS® Maïs, outil d’aide à la décision pour le calcul du bilan hydrique d’une culture, développé par ARVALIS Institut du végétal.

L’importance croissante des multiples outils et les enjeux attachés à la justesse des données sols pour la qualité de leurs sorties constituent des arguments pour initier, dans le cadre du RMT Sols et Territoires, des travaux de mise au point d’une méthode permettant d’élaborer dans une région une typologie de sols opérationnelle et partagée pour ces divers outils.

Télécharger des documents